role des associations environnementales sur les captages

Publié le par Berthoux Antoine

Agriculture Marsannay-la-Côte : les agrobiologistes parleront de l’eau en terre viticole

Les agrobiologistes font partie de ces professionnels qui prônent d’autres méthodes culturales. Photo archives LBP

 

L’assemblée générale du Groupement des agrobiologistes de Côte-d’Or aura lieu, cette année, à Marsannay-la-Côte, en territoire viticole, le 5 février. L’année 2012 a été très difficile pour les productions végétales et particulièrement pour les vignes qui ont souffert de la grêle et d’une météo défavorable. Pour autant, les vignerons bio ont gardé le cap, même si des projets de ­conversion ont été freinés en raison de la situation. Les prochains mois seront déterminants pour la bio : en juin 2013, le gouvernement annoncera son plan “Ambition bio 2017”, qui fixe les objectifs et moyens pour le développement des filières bio à l’horizon 2017. C’est dans ce contexte que les agrobiologistes ont choisi de mettre en avant le rôle de l’agriculture biologique pour l’amélioration de la qualité de l’eau qui est un bien universel de première nécessité.

La “solution”

L’agriculture biologique estime être la solution la plus efficace pour protéger l’eau face aux problèmes actuels de pollutions d’origine agricole. C’est pourquoi, cette journée de débats portera sur plusieurs réflexions : en quoi les agriculteurs bio sont les premiers “citoyens de l’eau” ? Comment systématiser le recours à la bio dans les plans d’actions et au niveau des instances locales de l’eau ? Quel peut être le rôle des agences de l’eau, des associations environnementales ou des ­consommateurs dans ce sens ?

L’assemblée générale se déroulera à la salle Henri-Berger, à la Maison de Marsannay (route des Grands-Crus) et sera ouverte au public, l’après-midi, à partir de 14 h 30.

 

BP 01 02 2013

 

Antoine Berthoux présentera la proposition de Creanceybiogaz pour la protection du captage de source

Publié dans informations

Commenter cet article